Examen d'aptitude professionnelle

L'examen d'aptitude professionnelle a pour objet de vérifier la capacité du candidat à appliquer les connaissances théoriques acquises, préalablement et au cours du stage professionnel, à la pratique des missions légales du réviseur d'entreprises.

 

Sessions

 

L’examen comporte une session annuelle organisée entre septembre et novembre.  

 

Les dates d’ouverture et de clôture de la session annuelle sont fixées par la CSSF en accord avec le jury d’examen et sont portées à la connaissance des candidats par voie de presse (Luxemburger Wort) et par la publication des modalités pratiques sur le site internet de la CSSF.

 
Inscription

 

Pour s'inscrire à l'examen, le candidat stagiaire depuis au moins 3 ans à la date de clôture de la session ordinaire doit adresser par courrier à la CSSF :

  • le cas échéant, les originaux des certificats administratifs concernant les points d'études ECTS à compléter (à transmettre 3 mois avant l'inscription à l'examen) ;
  • la copie du certificat de formation complémentaire de l'Université due Luxembourg ou la copie du Master en Audit de l'Université du Luxembourg couvrant les mêmes matières ;
  • un courrier renseignant la nature des missions exercées au cours du stage ainsi que les secteurs d'activités visés.

L’inscription à chaque épreuve de l'examen est autorisée sur décision de la CSSF. 

  
Épreuve

 

L’examen se compose de deux volets distincts :

  • une épreuve écrite : 50% des points ; et
  • une épreuve orale : 50% des points.

L’épreuve écrite et l'épreuve orale sont indépendantes l'une de l'autre et peuvent être présentées au cours d'une même session ou lors de sessions différentes. 

 

L'épreuve écrite de l'examen est composée d'une ou plusieurs questions pratiques portant sur une ou plusieurs matières relevant des missions légales des réviseurs d'entreprises et ayant pour objectif de vérifier la capacité du candidat à tenir un raisonnement normatif.

 

L’épreuve orale consiste à s'assurer de l'aptitude du candidat à répondre à des questions ayant trait à la pratique de la profession, aux missions légales et responsabilités du réviseur d'entreprises.

 

Le candidat doit obtenir au moins 40% des points pour valider une épreuve. Il peut en garder le bénéfice pendant 6 années ou décider de la présenter une nouvelle fois, auquel cas il perd le bénéfice de la note précédemment acquise.

 

Le candidat peut effectuer jusqu'à 4 tentatives par épreuve. Après quatre échecs à la même épreuve, il est définitivement exclu de l'examen.

 

Pour réussir l’examen, le candidat doit avoir obtenu au moins 40% des points à chacune des épreuves et 50% sur l'ensemble des épreuves.

 

La CSSF notifie les décisions du jury d’examen par courrier aux candidats. Les candidats ayant réussi peuvent obtenir le titre de « réviseur d’entreprises » et peuvent demander leur agrément directement. Le diplôme ne leur est remis qu’ultérieurement.

Communication

Décision de la CSSF portant nomination des membres du jury de l'examen d'aptitude professionnelle des candidats réviseurs d'entreprises