Professionnels

01 février 2010

Communiqué de presse 10/03

La Commission de Surveillance du Secteur Financier (« CSSF ») a décidé aujourd’hui de suspendre les valeurs mobilières émises par LIFEMARK S.A. (« Lifemark ») de la négociation sur le marché réglementé de la Bourse de Luxembourg. Comme annoncé précédemment, un administrateur provisoire avait déjà été nommé auprès du conseil d’administration de Lifemark le 18 novembre 2009 pour une période de trois mois avec une mission de contrôle, d’initiative et d’enquête (veuillez vous référer à notre communiqué de presse du 19 novembre 2009). L’administrateur provisoire a, entre autres, été nommé dans le but d’élaborer, si possible, en coopération avec le conseil d’administration de Lifemark, une solution durable aux problèmes actuels de Lifemark et il soumettra à la CSSF un rapport détaillé sur le résultat de ses analyses. Entre-temps, le conseil d’administration de Lifemark a soumis le 31 janvier 2010 une proposition à la CSSF pour restructurer la dette de Lifemark et qui consisterait principalement à laisser expirer le portefeuille et à modifier les conditions générales des obligations existantes de sorte à les transformer en obligations zéro-coupon ne donnant pas droit à des versements d’intérêt. Cette proposition, si la CSSF l’accepte, serait transmise au trustee afin qu’il valide le non-paiement des prochains coupons dus sur les obligations et, finalement, qu’il organise le vote des obligataires sur la restructuration de la dette telle que proposée par le conseil d’administration. Sur base de ses enquêtes et du rapport provisoire de l’administrateur provisoire, la CSSF examinera si la proposition du conseil d’administration garantit aux investisseurs le recouvrement de leurs investissements initiaux ou si le régime spécifique de liquidation, défini par la loi luxembourgeoise relative à la titrisation, protégera le mieux les droits des investisseurs.