31 mars 2021
Communiqué de presse

Comptes de profits et pertes des établissements de crédit au 31 décembre 2020

Communiqué de presse 21/08

Le résultat avant provisions et impôts du secteur bancaire luxembourgeois1 s’élève à 4.726,9 millions d’EUR pour l’année 2020, une diminution de 1,1% par rapport à 2019.

Sur l’année 2020, la marge d’intérêts a connu une baisse de 2,4% en comparaison annuelle. Cette diminution s’explique principalement par une baisse des marges au niveau des opérations de prêts interbancaires.

Les revenus nets de commissions sont en hausse de 14,6% sur un an. L’ampleur de cette hausse résulte de variations dans le périmètre de collecte et d’agrégation des données en raison de réorganisations intragroupes, y compris l’intégration de nouvelles succursales étrangères. Sans ces effets, l’augmentation des revenus nets de commissions serait de l’ordre de 5%. La hausse concerne tout particulièrement les banques qui prestent des services en relation avec la gestion de fortune. En effet, l’augmentation du montant moyen des actifs en dépôt et la forte volatilité des marchés en 2020 ont conduit à une hausse des commissions sur la garde d’actifs et sur les transactions titres des clients.

Les frais généraux (+7,7%) restent orientés à la hausse pour la majorité des banques. Toutefois, cette augmentation est fortement impactée par les réorganisations intragroupes précédemment mentionnées.

Ainsi, les développements susmentionnés conduisent à une dégradation du rapport charges sur revenus, qui passe de 60% à 62% à la fin de 2020.

Le résultat net de l’année 2020 est en recul de 18,1% compte tenu de l’augmentation des dotations aux provisions pour un montant de 600 millions d’EUR. Ces provisions concernent principalement le risque de crédit dans le contexte de la pandémie COVID-19 et impactent majoritairement les banques universelles et banques spécialisées dans le financement des entreprises. Bien que le taux de créances non performantes n’ait pas augmenté de manière significative en 2020, l’application du référentiel comptable IFRS 9 conduit à une prise en compte de dotations aux provisions également sur des créances performantes.

1 Comprenant les banques actives à la date de clôture, y compris leurs succursales