25 juin 2021
Communiqué de presse

Comptes de profits et pertes des établissements de crédit au 31 mars 2021

Communiqué de presse 21/15

Le résultat avant provisions et impôts du secteur bancaire luxembourgeois1 s’élève à 1.321,1 millions d’EUR pour le premier trimestre de l’année 2021, soit une augmentation de 13,7% par rapport à la même période de l’année précédente.

Sur le premier trimestre de l’année 2021, la marge d’intérêts a connu une baisse de 18,6% en comparaison avec la même période de l’année 2020. La baisse de ce poste a été partagée par 75% des établissements de crédit. Cette diminution s’explique principalement par une réduction des marges au niveau des opérations de prêts interbancaires et des prêts à des sociétés non financières, mais également par la baisse du taux d’intérêt en dollars.

Les revenus nets de commissions, qui sont en grande partie le résultat des métiers de la gestion d’actifs pour compte de clients privés et institutionnels, y compris la prestation de services financiers aux fonds d’investissement, ont enregistré une croissance de 5,8%. Cette augmentation a été partagée par 62% des banques luxembourgeoises. Les commissions sur garde d’actifs sont en hausse suite à l’évolution positive des cours de bourse et des valorisations d’actifs financiers.

La hausse importante (+284,4%) des autres revenus nets provient d’une cession d’activités réalisée par une banque de la place.

Les frais généraux (+4,6%) restent orientés à la hausse pour plus de la moitié des banques.

Pris ensemble, les développements susmentionnés conduisent à une hausse du résultat avant provisions et impôts de 13,7%.

1 Les données du secteur bancaire luxembourgeois ont dorénavant pour périmètre les banques actives à la période de référence, à l’exclusion de leurs succursales étrangères et de leurs filiales, afin de mieux représenter le niveau de l’activité nationale. Les publications précédentes n’excluaient du périmètre que les filiales.