Professionnels

10 décembre 2018

Communiqué de presse 18/39

I. Situation globale

Au 31 octobre 2018, le patrimoine global net des organismes de placement collectif, comprenant les OPC soumis à la Loi de 2010, les fonds d’investissement spécialisés et les SICAR, s’est élevé à EUR 4.207,304 milliards contre EUR 4.279,762 milliards au 30 septembre 2018, soit une diminution de 1,69% sur un mois. Considéré sur la période des douze derniers mois écoulés, le volume des actifs nets est en augmentation de 1,73%.

L’industrie des OPC luxembourgeois a donc enregistré au mois d’octobre une variation négative se chiffrant à EUR 72,458 milliards. Cette diminution représente le solde des émissions nettes positives à concurrence d’EUR 24,779 milliards (+0,58%) et de l’évolution défavorable des marchés financiers à concurrence d’EUR 97,237 milliards  (-2,27%).

L’évolution des organismes de placement collectif se présente comme suit :


 

Le nombre des organismes de placement collectif (OPC) pris en considération est de 3.948 par rapport à 3.949 le mois précédent. 2.564 entités ont adopté une structure à compartiments multiples ce qui représente 13.509 compartiments. En y ajoutant les 1.384 entités à structure classique, au total 14.893 unités sont actives sur la place financière.

Concernant d’une part l’impact des marchés financiers sur les principales catégories des organismes de placement collectif et d’autre part l’investissement net en capital dans ces mêmes OPC, les faits suivants sont à relever pour le mois d’octobre:

La plupart des catégories d’OPC à actions ont connu une forte correction pour le mois sous revue.

Au niveau des pays développés, la catégorie d’OPC à actions européennes a réalisé une performance négative sur fond de craintes d’un ralentissement conjoncturel en Europe, de résultats d’entreprises en baisse ainsi que des incertitudes liées au budget italien. Malgré de bons fondamentaux économiques aux Etats Unis, la catégorie d’OPC à actions américaines s’est développée négativement sous l’effet principalement de la remontée des taux d’intérêt long terme aux Etats-Unis et des tensions commerciales persistantes. Les indicateurs économiques mitigés au Japon, les craintes d’un ralentissement de la conjoncture sur un plan global et l’intensification des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis expliquent les fortes pertes de cours de la catégorie d’OPC à actions japonaises.

Au niveau des pays émergents, les tensions commerciales persistantes entre les Etats-Unis et la Chine, le ralentissement de la croissance en Chine ainsi que les inquiétudes sur la conjoncture globale se sont traduits par une dépréciation des cours de la catégorie d’OPC à actions d’Asie. La catégorie d’OPC à actions de l’Europe de l’Est, malgré de bons résultats d’entreprises en Russie, n’a pas pu se soustraire aux développements négatifs des principaux marchés d’actions et a ainsi terminé en baisse, face notamment aussi à la baisse du prix de pétrole et aux problèmes géopolitiques de la région. La catégorie d’OPC à actions d’Amérique latine a terminé en territoire positif, sur fond principalement du résultat des élections au Brésil.

Au cours du mois d’octobre, les catégories d’OPC à actions ont globalement affiché un investissement net en capital positif.

Évolution des OPC à actions au mois d’octobre 2018* 


* Variation en % des Actifs Nets en EUR par rapport au mois précédent

En Europe, la montée de l’aversion au risque des investisseurs a entraîné à la hausse les prix des d’obligations d’Etat à haute notation qui étaient recherchées en tant que valeur refuge alors que les incertitudes budgétaires persistantes en Italie se sont traduites par une baisse des prix des obligations d’Etat à faible notation, de sorte que les obligations d’Etat ont globalement peu bougé sur le mois. Les incertitudes dans les marchés financiers ont aussi entraîné à la hausse les primes de risque des obligations d’entreprise. En somme, la catégorie d’OPC à obligations libellées en EUR a réalisé de légères pertes de cours.

Aux Etats-Unis, si les craintes d’un resserrement de la politique monétaire sur fond de la publication de bons chiffres économiques ont pesé sur les cours des obligations, l’appréciation de l’USD par rapport à l’EUR a fait clôturer la catégorie d’OPC à obligations libellées en USD en territoire positif.

La catégorie d’OPC à obligations des pays émergents a en somme réalisé une performance négative sous l’effet de la volatilité accrue sur les marchés d’actions, du déclin graduel de la croissance en Chine, des tensions commerciales persistantes, des taux d’intérêts américains à la hausse ainsi que de la tendance baissière des prix des matières premières.

Au cours du mois d’octobre, les catégories d’OPC monétaires ont affiché un investissement net en capital positif alors que les autres catégories d’OPC à revenu fixe ont globalement affiché un investissement net en capital négatif.

Évolution des OPC à revenu fixe au mois d’octobre 2018*


* Variation en % des Actifs Nets en EUR par rapport au mois précédent

L’évolution des actifs nets des OPC luxembourgeois diversifiés et des fonds de fonds est illustrée dans le tableau suivant :

Évolution des OPC diversifiés et Fonds de Fonds au mois d’octobre 2018*


* Variation en % des Actifs Nets en EUR par rapport au mois précédent

II. Ventilation du nombre et des avoirs nets des OPC


Durant le mois de référence, les onze organismes de placement collectif suivants ont été inscrits sur la liste officielle :

1) OPCVM partie I Loi 2010 :

  • ABARIS DEFENSIVE EQUITY, 1C, rue Gabriel Lippmann, L-5365 Munsbach
  • ANSA – GLOBAL Q MACRO L/S, 1C, rue Gabriel Lippmann, L-5365 Munsbach
  • BRIGHTSPHERE GLOBAL FUNDS, 15, avenue J-F Kennedy, L-1855 Luxembourg
  • DMS UCITS PLATFORM, 2, rue d’Alsace, L-1122 Luxembourg
  • LUXBRIDGE SICAV, 9A, boulevard du Prince Henri, L-1724 Luxembourg

2) OPC partie II Loi 2010 :

3) FIS :

  • FOOD SECURITIES FUND S.A., SICAV-FIS, 15, avenue J-F Kennedy, L-1855 Luxembourg
  • LCM PARTNERS CO V FCP-SIF, 20, rue de la Poste, L-2346 Luxembourg
  • OCEANS UMBRELLA SICAV-SIF, 287-289, route d’Arlon, L-1150 Luxembourg
  • PG BAV RBI PRIVATE DEBT FUND FCP-SIF, 2, place François-Joseph Dargent, L-1413 Luxembourg
  • PRIMUS INVESTMENTS S.C.S. SICAV-SIF, 5, rue Heienhaff, L-1736 Senningerberg

4) SICAR :

  • SANDIA SICAR S.À R.L., 5, rue Guillaume Kroll, L-1882 Luxembourg

Les douze organismes de placement collectif suivants ont été radiés de la liste officielle au cours du mois de référence :

1) OPCVM partie I Loi 2010 :

  • FORMUEPLEJE LUX SICAV, 15, rue Bender, L-1229 Luxembourg
  • LEAF, 12, rue Eugène Ruppert, L-2453 Luxembourg
  • ML FUNDS, 2, boulevard Konrad Adenauer, L-1115 Luxembourg

2) OPC partie II Loi 2010 :

  • MPF STRATEGIE DEFENSIV, 2, place François-Joseph Dargent, L-1413 Luxembourg

3) FIS :

  • ATHENE REAL ESTATE FUND FCP-FIS, 80, route d’Esch, L-1470 Luxembourg
  • CAPITAL STREAM INVESTMENTS SICAV SIF SCA, 29, rue Alphonse München, L-2172 Luxembourg
  • CHARLEMAGNE OPPORTUNITIES S.C.A. SICAV-SIF, 12, rue Eugène Ruppert, L-2453 Luxembourg
  • DLIBJ OPEN FUND, 1B, rue Gabriel Lippmann, L-5365 Munsbach
  • EFH FUNDS SCA SICAV SIF, 2, boulevard de la Foire, L-1528 Luxembourg
  • NATURAL RESOURCES VALUE FUND S.C.A. SICAV-SIF, 11, rue Aldringen, L-1118 Luxembourg

4) SICAR :

  • ARROWS INVESTMENTS S.A R.L. SICAR, 412F, route d’Esch, L-2086 Luxembourg
  • GAWA MICROFINANCE FUND S.C.A., SICAR, 20, rue de la Poste, L-2346 Luxembourg

1 Les émissions nettes positives des catégories d’OPC monétaires s’expliquent en partie par des fusions transfrontalières de fonds étrangers dans des fonds luxembourgeois.

2 Avant le 31 décembre 2016, les données statistiques pour les SICAR n’ont été publiées que sur base annuelle