Professionnels

30 juin 2020

Communiqué de presse 20/14

I. Situation globale

Au 31 mai 2020, le patrimoine global net des organismes de placement collectif, comprenant les OPC soumis à la Loi de 2010, les fonds d’investissement spécialisés et les SICAR, s’est élevé à EUR 4.483,233 milliards contre EUR 4.403,683 milliards au 30 avril 2020, soit une augmentation de 1,81% sur un mois. Considéré sur la période des douze derniers mois écoulés, le volume des actifs nets est en augmentation de 3,83%.

L’industrie des OPC luxembourgeois a donc enregistré au mois de mai une variation positive se chiffrant à EUR 79,550 milliards. Cette augmentation représente le solde des émissions nettes positives à concurrence d’EUR 36,462 milliards (+0,83%) et de l’évolution favorable des marchés financiers à concurrence d’EUR 43,088 milliards (+0,98%).

L’évolution des organismes de placement collectif se présente comme suit :

Le nombre des organismes de placement collectif (OPC) pris en considération est de 3.686 par rapport à 3.693 le mois précédent. 2.414 entités ont adopté une structure à compartiments multiples ce qui représente 13.455 compartiments. En y ajoutant les 1.272 entités à structure classique, au total 14.727 unités sont actives sur la place financière.

Concernant d’une part l’impact des marchés financiers sur les principales catégories des organismes de placement collectif et d’autre part l’investissement net en capital dans ces mêmes OPC, les faits suivants sont à relever pour le mois de mai:

Suite à la reprise des cours boursiers en avril, les marchés d’actions ont globalement maintenu une trajectoire positive sur le mois sous revue, sous l’impulsion notamment de l’assouplissement des mesures de confinement amorcé dans de nombreux pays développés et des politiques de soutien monétaire et budgétaire. Cette tendance positive s’est traduite par une baisse des volatilités dans les marchés et une amélioration de la liquidité sur les marchés obligataires, sans pour autant revenir au niveau d’avant-crise.

Au niveau des pays développés, les catégories d’OPC à actions européennes, américaines et japonaises ont ainsi réalisé une performance positive importante en raison des mesures de soutien budgétaire, la continuité des politiques monétaires accommodantes et les mesures progressives de dé-confinement initié dans de nombreux pays développés, et ceci malgré les impacts négatifs de la crise sanitaire sur l’activité économique se traduisant par des indicateurs économiques peu encourageants dans leur ensemble.

Au niveau des pays émergents, les catégories d’OPC à actions de l’Europe de l’Est et d’Amérique latine ont globalement suivi ce mouvement à la hausse, soutenu par une hausse des prix pétroliers et d’autres matières premières. A l’inverse de cette tendance générale à la hausse, la catégorie d’OPC à actions d’Asie a en somme terminé en territoire négatif, sur fond principalement des tensions ressurgies entre les Etats-Unis et la Chine ainsi que des conflits liés à la situation à Hong Kong.

Au cours du mois de mai, les catégories d’OPC à actions ont globalement affiché un investissement net en capital positif.

En zone euro, l’assouplissement des restrictions de confinement dans de nombreux pays suite à la baisse des nouveaux cas de COVID-19 et une réduction du nombre des dégradations des notations d’entreprises en catégorie spéculative se sont traduits par un regain d’appétit pour les actifs risqués, entraînant à la baisse les cours des obligations d’Etat à haute notation et alimentant la hausse des cours d’obligations d’entreprise associée à une diminution des primes de risque. Soutenus par la perspective d’un vaste plan de relance économique (« Next Generation UE ») que la Commission Européenne a proposé pour l’Europe, les cours des obligations d’Etat à faible notation de la zone Euro se sont également appréciés, de sorte que la catégorie d’OPC à obligations libellées en EUR a fini en territoire positif pour le mois sous revue.

Aux Etats-Unis, les obligations d’Etat ont peu changé pour le mois sous revue sur base de l’effet stabilisateur du programme de rachats d’actifs de la Banque centrale des Etats-Unis (Fed), tandis que les obligations d’entreprise ont réalisé des gains de cours face au regain d’appétit au risque des investisseurs. La catégorie d’OPC à obligations libellées en USD a ainsi réalisé des gains de cours pour le mois de mai, compensés en partie par la dépréciation de l’USD par rapport à l’EUR.

Concernant les obligations des pays émergents, le regain d’appétit pour les actifs risqués, la réduction des primes de risques sur ces obligations et les réductions des taux directeurs de beaucoup de Banques centrales de pays émergents expliquent les gains de cours importants de la catégorie d’OPC à obligations des pays émergents, et ceci malgré les risques idiosyncratiques qui subsistent dans certains pays émergents.

Au cours du mois de mai, les catégories d’OPC à revenu fixe ont globalement affiché un investissement net en capital positif, les OPC investissant dans le marché monétaire en USD et High Yield ayant enregistré les souscriptions nettes les plus marquées.

L’évolution des actifs nets des OPC luxembourgeois diversifiés et les fonds de fonds est illustrée dans le tableau suivant :

II. Ventilation du nombre et des avoirs nets des OPC

 

Durant le mois de référence, les neuf organismes de placement collectif suivants ont été inscrits sur la liste officielle :

OPCVM partie I Loi 2010 :

  • ADITUM INVESTMENT FUNDS, 3, rue Gabriel Lippmann, L-5365 Munsbach
  • DEKA-NACHHALTIGKEIT IMPACT AKTIEN, 6, rue Lou Hemmer, L-1748 Findel
  • DEKA-NACHHALTIGKEIT IMPACT RENTEN, 6, rue Lou Hemmer, L-1748 Findel

OPC partie II Loi 2010 :

FIS :

  • CBRE GLOBAL ALPHA U.S. TAX EXEMPT PARALLEL FUND FCP-SIF, 177, rue de Luxembourg, L-8077 Bertrange
  • EURAZEO CAPITAL III SCSP, 25C, boulevard Royal, L-2449 Luxembourg
  • FRANKLIN TEMPLETON SOCIAL INFRASTRUCTURE FUND, S.C.A. SICAV-SIF, 5, Heienhaff, L-1736 Senningerberg
  • LONGHORN REF X INTERNATIONAL INVESTMENTS, 42-44, avenue de la Gare, L-1610 Luxembourg
  • SWISS LIFE HEALTH CARE DEUTSCHLAND V S.C.S., SICAV-SIF, 4a rue Albert Borschette, L-1246 Luxembourg
  • WREF X INTERNATIONAL INVESTMENTS, 42-44, avenue de la Gare, L-1610 Luxembourg

SICAR :

Les seize organismes de placement collectif suivants ont été radiés de la liste officielle au cours du mois de référence:

OPCVM partie I Loi 2010 :

  • AQC 1 SICAV, 287-289, route d’Arlon, L-1150 Luxembourg
  • DEKA-EUROGARANT 3, 6, rue Lou Hemmer, L-1748 Luxembourg-Findel
  • DWS GLOBAL, 2, boulevard Konrad Adenauer, L-1115 Luxembourg
  • MODULOR, 4, rue Thomas Edison, L-1445 Luxembourg-Strassen
  • PARWORLD, 10, rue Edward Steichen, L-2540 Luxembourg
  • PICTET SELECT, 15, avenue J-F Kennedy, L-1855 Luxembourg
  • SAVILLS IM REAL ESTATE SECURITIES INCOME FUND, 5, allée Scheffer, L-2520 Luxembourg
  • SSIAM UCITS, 4, rue Jean Monnet, L-2180 Luxembourg
  • UNIEURORENTA UNTERNEHMENSANLEIHEN 2020, 308, route d’Esch, L-1471 Luxembourg
  • WOODPECKER CAPITAL, 2, place de Metz, L-1930 Luxembourg

OPC partie II Loi 2010 :

  • ALCYONE INVESTMENT SICAV, 12, rue Eugène Ruppert, L-2453 Luxembourg

FIS :

  • BI-INVEST COMPARTMENT FUND, SICAV SIF, 23, avenue Monterey, L-2163 Luxembourg
  • BI-INVEST ENDOWMENT FUND, SICAV SIF, 23, avenue Monterey, L-2163 Luxembourg
  • BI-INVEST MASTER FUND, SICAV SIF, 23, avenue Monterey, L-2163 Luxembourg
  • MERIT CAPITAL SICAV-SIF, 1B, rue Jean Piret, L-2350 Luxembourg

SICAR :

  • DIAROUGH S.C.A. SICAR, 412F, route d’Esch, L-2086 Luxembourg