Professionnels

30 septembre 2020

Communiqué de presse 20/20

Le résultat avant provisions du secteur bancaire luxembourgeois s’élève à 2.684,9 millions d’EUR pour le premier semestre de l’année 2020, une croissance de 8,2% par rapport à la même période de l’année précédente.

Le résultat net de l’année 2020 dépendra de l’ampleur des provisions pour risque de crédit occasionnées par la pandémie COVID-19.

Au premier semestre 2020, la marge d’intérêts a connu une hausse de 9,0% en comparaison avec la même période de l’année 2019. Cette augmentation s’explique d’une part par la croissance du bilan agrégé et d’autre part par une réduction des coûts de refinancement. Pour les revenus nets de commissions, la hausse atteint 10,5%. Le montant moyen des actifs en dépôt au premier semestre a augmenté par rapport à la même période de l’année 2019. Il en résulte des commissions de garde d’actifs qui augmentent en comparaison annuelle. Par ailleurs, la volatilité des marchés a engendré davantage de transactions et, par conséquent, des revenus de commissions accrus. L’évolution des autres revenus nets se caractérise toujours par une forte volatilité dominée par des résultats non récurrents auprès d’un nombre limité de banques.

Les frais généraux ont continué à augmenter (+5,1%) en raison principalement de la hausse des autres frais généraux (+8,5%). Une partie de cette augmentation est liée au Brexit en raison de la relocalisation d’infrastructures opérationnelles au Luxembourg.